L’installation de tentes pour mariage dans un Château nommé Bien d'Intérêt Culturel est un défi ajouté à notre travail. Être à la hauteur d’un site classé Patrimoine Historique Espagnol nous comble de fierté, c’est motivant et passionant. Et, en plus, les filles de El sofá amarillo, avec Indara en tête, qui menaient l’organisation de l’événement, sont des professionelles exigentes. Marta et Indara, toutes deux, elles font ce que l’une de leurs mariées décrivait reprennnat les mots de Borges: “Les veilles d'un voyage sont une partie précieuse du voyage”.

La tâche lourde et stréssante de planification d’ un mariage dans un site singulier devient une aventure fascinante quand on fait confiance à El sofá amarillo. Et nous assurons que, de la part du fournisseur, c’est pareil.

Le Pazo de Oca est un château typique galicien style baroque à la paroisse de Oca, commune de A Estrada dans la province de Pontevedra en Galice. Il appartient actuellement aux Ducs de Medinaceli et s’étend sur une surface de 8 hectares de paysage nordique très romantique; l’endroit parfait pour un mariage singulier.

L’origine du Pazo s’éloigne jusquàu XIII ème siècle, bien que les bâtiments actuels soient du XVIII ème, y comprise une église granitique nommée San Antonio de Padua, dans laquelle les mariés furent les protagonistes d’une cérémonie pleine de magie cadrée dans un mer de camélias, azalées, palmiers et rhododendrons. N’est pas pour rien que le jardín qui entoure l’église fut déssiné par François Viet, le créateur du Campo del Moro à Madrid.

De ce lieu-là les invités ont passé à la zone du banquet, traverssant un sentier entouré d’incroyables spécimens de fôret indigène tels que chênes, châtaigniers, noyers et bouleaux. Mais l’endroit où nous avons érigé notre tente était une avenue flanquée d’énormes tilleuls centénaires qui faisaient paraître petite notre tente. La distance et le placement des tilleuls nous a fait travailler très précisement avec les calculs de la taille et la structure des tentes. Mais une fois placée, le résultat était parfaitement inséré dans ce magnifique environnement végétal.

La musique d’ambiance qu’on entendait était jouée par l’eau coulant à travers les deux ruisseaux voisins.Le premier d’entre eux débouche dans une prairie à la limite de la propiété. Le deuxième forme deux grands étangs només étonnament des Vertus et des Vanités. Car les “meigas”, tout le monde le sait, ne sont ni bonnes ni mauvaises.